Give your feedback
March 21, 2005

À ceux qui sont déjà fatigués des blogs

Posted by amo@emakina.fr

Il y a un peu plus de deux mois, je m’interrogeais pour savoir si le phénomène d’innovation que constitue les blogs n’avait pas atteind la phase 2 des cycles d’innovations. Depuis peu, un indicateur pertinent vient de s’allumer avec l’amorce d’un débat sur la fin des blogs. Je viens d’ailleurs d’aller commenter Luc Fayard sur ce sujet.
Je veux bien être d’accord sur le fait que oui, tout ce que l’internet compte de fondus de nouveauté est en train de scruter le brouillard à la recherche du phénomène suivant, avec les “réseaux sociaux” en ligne de mire. Christophe, comme d’habitude, tu as tout bon ;-)
Mais moi, ce qui me chagrine, c’est comme d’habitude, peu importe la vague innovatrice qui secoue l’Internet, tout semble n’être qu’une affaire de mousse médiatique. À peine celle des blogs est-elle montée que déjà on veut passer à la suivante.


Finalement, ce qui fait se remuer notre petit monde, ce n’est pas la courbe de l’innovation, c’est la courbe médiatique bien mise en le buzz, la mousse médiatique en bon français (…)
Il est comme d’habitude plus flatteur et plus pratique de se situer dans le futur que de tirer profit de ce dont on dispose au présent. Je ne met pas en doute l’intérêt de ce qui se présente devant nous, j’en suis aussi un fervent observateur. Mais j’aimerai souligner que comme les autres phénomènes du présent, les blogs sont ce qu’ils sont, toujours est-il que des gens s’en servent et inventent de nouveaux usages tous les jours autour de cette idée.
Il y a en outre comme une contradiction à vouloir être “user centric” et à disserter sur demain alors qu’il y a tellement à observer et tirer profit des usages développés par les utilisateurs.
Malgrés toutes ces années, je reste avec l’impression durable que dès qu’on s’intéresse aux usages, il n’y a plus personne.
Rappelons nous qu’à force de donner l’heure de dans huit jours, un paquet de gens se sont bien vautrés il y environ 5 ans, il serait donc temps de s’arrêter deux secondes pour voir où sont les (vrais) gens derrière nous.
Je ne suis pas contre pas certain que les blogs vont retomber comme on veut nous le faire croire.
D’abord, avec 18 à 24 mois de délai d’appropriation par l’internaute lambda, le phénomène est loin d’être mort. Autour de moi, il y a un paquet de gens qui viennent à peine de découvrir la chose et les envies commencent à peine à naître. Je ne met pas en doute, car c’est une vérité au combien vérifiable, que la difficulté d’écrire est un sérieux frein aux velléités, mais il faut aussi reconnaître que les blogs ont suscité un jaillissement littéraire notable. On peut certes considérer la pauvreté de la production, mais il y des pépites et des gens que cela rend visiblement heureux.
Ensuite, n’oublions pas que les blogs ont efficacement renouvelés et élargis le phénomène des sites persos. Avec égotisme, narcissisme et une simplicité de mise en oeuvre et d’usage, je ne crois pas que le feu des blogs va s’éteindre aussi vite que certains le pensent. D’ailleurs, puisque l’on parle de réseaux sociaux et notamment de Yahoo 360, il me semble bien que le blog fait partie des services. On en est donc plutôt à mettre du blog dans ou avec autre chose.
Enfin, si les blogs réussissent c’est parce qu’ils sont en prise directe avec le moteur numéro un du développement des usages sur Internet : l’échange et le réseau.
On n’a pas fini de parler des blogs. On ne fait que commencer d’en parler. Ce n’est que maintenant que l’on voit vraiment les usages qui en découlent.

  • http://altaide.typepad.com Jacques Froissant

    Tu as raison à mes yeux, ce sont les usages qui font le succès et pas l’inverse. Les blogs sont plutot à mettre dans la courbe remontante de l’internet : c’est une évolution poussée du web et non pas une technologie nouvelle et elle est au contraire porté par les usages et la pénétration internet dans les foyers.
    A nous d’être tenace, d’inventer des usages et nouvelles façons d’aborder certains sujets; C’est ce que nous essayons de faire chez Altaïde (http://altaide.typepad.com ) sur le métier du recrutement.

  • Sérieux

    Alexis,
    je ne pense pas qu’une société dont l’activité soit basée principalement sur la conception et la réalisation de blogs puisse envisager sereinement l’avenir.
    Une multitude de solutions de centralisation d’informations et de communication existe, pouvant être intégrées facilement au sein d’un intranet d’entreprise. Le blog est une belle invention, j’en conviens, c’est UN outil parmi beaucoup d’autres.
    Enfin, des solutions opensource, gratuites et performantes de blog existent (http://www.dotclear.net).)
    concurrençant largement des offres payantes.

  • http://www.groupereflect.net/ourblog.html Alexis Mons

    Certes, groupe Reflect communique beaucoup sur les blogs, mais cela reste une activité très marginale. Nous ne basons pas notre avenir spécialement sur les blogs, mais c’est un outil intéressant à notre avis au plan des applications possibles et des usages. Ceci explique mon propos.
    Par ailleurs, notre “modèle économique” (c’est un peu présomptieux, mais cela fixe les idées) autour des blogs n’est pas centré sur la technologie et son coût, mais sur les services (conseil, design, formation, accompagnement, etc…).
    Concernant DotClear ou d’autres solutions, il n’y a aucun problème. Nous intégrons de MovableType, mais notre ancien blog était sous Spip et nous avons une grand expérience de l’intégration de solution open-source. DotClear fait partie de notre palette.

  • http://embruns.net/logbook/2005/03/22.html#002066 Embruns > Journal de bord

    La fin du blogue

    Certains ne sont pas d’accord : On n’a pas fini de parler des blogs. On ne fait que commencer d’en parler. Ce n’est que maintenant que l’on voit vraiment les usages qui en découlent. [Alexis Mons.] D’autres nous sortent de…

  • http://www.jlgrellier.net Jean-Luc GRELLIER

    Merci Alexis !
    Il y a deux choses qui gouvernent le monde en ce moment : les médias et la mondialisation (l’un n’allant pas sans l’autre).
    Les médias ont besoins de nouveauté, hors les blog, c’est tout sauf nouveau donc : hasbeen.
    Maintenant, le phénomène, car s’en est un, concerne tout le monde, et n’est pas né d’une nouveauté technologique pour une fois.
    Les blogs vivront bien au delà de l’effet de mode qu’ils ont créés, je pense même qu’ils vont révolutionner la popularisation et l’attrait d’internet, et peut-être même transformer internet !

  • http://www.cinquanteonline.net/ Olivier

    Le blog est juste l’évolution d’un site personnel avec plus de mise à jour et plus de voyeurisme. Même si c’est un phénomène, c’est loin d’être une révolution comme certain le laisserai entendre.
    Il y a tellement de déchet dans le monde du blog, par rapport au blog qui tienne la route, que c’est normal de se lasser. Car où trouver les ‘bons’ blogs pour débuter une bonne lecture ?

  • http://jlg.apinc.org Jean-Luc GRELLIER

    Si, Olivier, c’est une révolution, mais pas technologique. C’est un grand changement en terme d’ergonomie, de facilité d’utilisation, d’”usabilité”. Cela garantit à chacun de pouvoir créer son site sans connaitre quoi que ce soit aux langages web. imagine que pour te servir de ton tél portable pour envoyer un cms il faille écrire :
    bonjour
    Salut comment ça va ?
    Pénible hein ?
    En fait le web devient désormais accessible à tous. En terme de société c’est important, cela signifie que tout le monde va se sentir concerné et que ce ne sera plus un monde de spécialistes. En ce qui me concerne, j’estime que c’est la preuve qu’internet vient de finir son adolescence et qu’il est devenu un jeune adulte plein d’espérance et d’avenir. En cela c’est une révolution culturelle.
    A+