Give your feedback
August 25, 2005

Blog .gr, un an déjà.

Posted by Webmaster

Dans la blogosphère, il est de coutume de saluer les anniversaires des blogs. Le nôtre a soufflé sa première bougie, il a donc un an aujourd’hui… en effet, nous l’avions ouvert à l’occasion de la dernière édition de l’université d’été de la communication d’hourtin, c’était le 24 aout 2004. Etant à l’origine de ce blog je me permets donc ce billet anniversaire.

Si je reprends mes propos de l’époque, nous voulions faire de ce blog “un espace d’expression en marge de notre communication officielle”, un espace “ouvert à tous nos collaborateurs”, où vous y trouverez de tout, des avis d’experts aux critiques de films. Et bien 456 billets plus tard, je ne peux que constater que le blog est resté fidèle à cette idée initiale.

Je me suis livré à une sélection de billets qui ont marqué cette année. Bien sûr, cette sélection n’est pas objective du tout, elle m’appartient, elle restera différente de la vôtre. Attention, je tiens à préciser qu’elle ne porte pas sur le contenu ou la pertinence des billets. J’ai juste voulu illustrer les différentes facettes d’un blog comme le nôtre.

Pour simplifier ma tâche, j’ai choisi un billet dans chacun des 12 derniers mois.

groupe Reflect fête ses sept ans : notre blog est le reflet de notre quotidien à tous, ainsi en septembre 2004, il est tout naturel d’y trouver un gâteau d’anniversaire et un tout petit mot de notre directeur général et oui, c’était l’anniversaire de la création de la société.

J’avais promis la recette de mon cheesecake… : par définition, un blog d’expression libre accepte tous les billets, y compris les recettes de cuisine ! Ainsi, en octobre 2004, Carlos nous livrait une recette de cheesecake, ce billet est devenu un des billets les plus consultés, c’est le mot clé qui nous a amené le plus de trafic … un an après, il continue à générer une cinquantaine de visites par mois ! Le nouveau moteur de l’audience sur le web est donc bien la cuisine !

J’ai le HDRW720 de Philips dans mon salon ! (première partie) : novembre 2004 a vu débuter une saga de trois billets sur la découverte et les dysfonctionnements de ce lecteur enregistreur de dvd que je venais d’acheter. Ces différents billets ont rapidement pris place dans les moteurs de recherche attirant de fait des internautes qui rencontraient les mêmes problèmes et d’autres qui, souhaitant l’acheter, sollicitaient mon avis… mais personne de chez Phillips. Les conversations nées de ces billets sont une parfaite illustration du rôle grandissant des blogs dans la consommation. “Les personnes dans un marché en réseau ont compris qu’elles obtiennent des informations et une aide bien meilleures, les unes des autres que des vendeurs” (extrait du Cluetrain Manifesto).

DORSAL : c’est Noël ! : le choix de l’opérateur délégataire pour la mise en place du haut débit en Limousin a beaucoup stimulé Alexis depuis décembre 2004. L’analyse de la situation proposé par Alexis a été saluée par bon nombre d’acteurs comme éclairante. Il s’est donc rapidement trouvé au coeur des débats et a été sollicité par la presse locale pour apporter son regard et ses commentaires… au delà de notre blog.

Le Carré Sémiotique : en janvier 2005, Amandine notre adorable sémiologue a voulu initier la blogosphère au carré sémiotique. Ainsi, elle a pu faire la rencontre de Robert, un internaute qui a montré un intérêt tout particulier à son égard (…). Bien sûr, nous avons su entretenir un doute sur l’identité de ce Robert, faisant croire à Amandine qu’il s’agissait (peut être) de l’un d’entre nous. Cette anecdote illustre bien les surprises du blog. Nous nous interrogeons souvent sur ces commentaires ou ces trackbacks qui arrivent d’on ne sait où.

Quand stagiaire rime avec calvaire… : en février 2005, une réflexion de Carlos sur le comportement de certains candidats stagiaires a déclenché un flot de commentaires dont seuls les médias numériques ont le secret. Dans la “vraie vie”, les protagonistes en seraient rapidement venus aux mains.

Romain candidate chez .gr : en mars 2005, bis repetita, Carlos innove en invitant nos lecteurs à découvrir un candidat à une fonction commerciale chez .gr. Il s’appelle Romain, c’est un jeune diplômé et il est blogueur. C’est donc tout “naturellement” sur son blog que les premiers commentaires critiques sur groupe Reflect ont vu le jour, dans un anonymat le plus complet. Dans un deuxième temps, les commentaires se sont transposés sur le blog de Loïc reprenant les mêmes refrains. La blogosphère permet donc à certains de régler leurs comptes.. En conclusion, Carlos nous a livré la solution “face à de telles attaques la meilleure tactique est celle de Mitterrand, “la technique de l’imperméable”, enfoncer la tête dans son imper, avancer droit et attendre que l’orage passe.”

Une belle réunion, en limousin, sur les Blogs ! ca vous dit ? : en avril 2005, Manuel est sollicité au détour d’un billet pour organiser un “Limousin, blogue t il ?”, de nombreux commentaires motivés ont traduits l’envie de bon nombre d’entre nous de nous rencontrer pour mieux nous connaître et découvrir qui se cache derrière nos blogs respectifs. A ce jour cette manifestation n’a toujours pas eu lieu.

Contrôleur de domaine Windows 2003 : il fallait bien que ça arrive, chez .gr nous sommes entourés d’experts en tout genre, avec à leur tête Mathieu, directeur technique de son état. Aussi, en mai 2005, il s’est fendu d’un billet sur l’ajout d’un contrôleur de domaine dans un domaine existant ! Il fallait oser. Il nous a été impossible de censurer ce billet, nous ne pouvions vérifier sa pertinence. A ce jour, il a fait un heureux : un certain Oliv qui a suivi la procédure décrite par Mathieu. C’est ça aussi le blog .gr.

Juin 2005 sera un tournant dans l’histoire de notre blog. Par son 100ème billet Alexis entre au Panthéon des blogueurs. En plus d’être prolifique, il est unanimement reconnu pour la qualité de sa prose et la pertinence de ses analyses. Mais voilà, quelques jours après, je découvre la supercherie du coup de pelle ! ce qui, je dois le reconnaître, nous a tous déçu. Malgré cela, Alexis reste notre star. Sans lui le blog ne serait pas tout à fait le même. Alexis, nous te devons un grand merci et tout notre respect.

Au programme de l’université du webdesign : souvent les blogs sont présentés comme un mode d’expression ascendant. Des clients vers les producteurs, des citoyens vers les politiques,… en juillet 2005, je me suis livré à un petit exercice. Dans un billet, j’ai proposé aux organisateurs de l’université du webdesign des sujets de conférences et une liste d’intervenants à inviter… serais je entendu ? à suivre, cette université aura lieu en février 2006.

Vive les mariés !!! : en août 2005, c’est bien le sourire d’amandine qui illumine notre blog.

Voilà, la diversité des 456 billets de notre blog n’est que partiellement restituée dans cette sélection.

Tous les contributeurs mériteraient d’être cités ici. Grâce à eux, ce blog est devenu un ovni dans la blogosphère. Il est unique. Il est connu et reconnu. Nous avons des visiteurs réguliers (plusieurs centaines par jour).

Là où nous avions une trentaine de visiteurs uniques par jour, nous en avons aujourd’hui plus de 400 ! 75% des visites se concentrent sur notre blog, autant de personne qui nous découvrent et qui, peut être un jour, qui sait, nous solliciterons professionnellement.

Nous tirons donc un bilan positif de cette expérience, la presse aussi, d’ailleurs, je vous invite à lire l’Express de la semaine prochaine.

Aujourd’hui nous nous interrogeons sur la suite à donner. Il nous semble que nous sommes arrivés aux limites d’un blog collectif libre. Nous allons donc changer de modèle. Nous allons proposer à nos collaborateurs des blogs individuels pour leur permettre d’être plus libre dans leur propos. Nous transformerons le blog .gr en un réel blog corporate avec une ligne éditoriale précise. Ainsi, tout ce qui est lié à notre quotidien, notre métier, nos projets, nos domaines d’expertise aura sa place sur le blog .gr, le reste sera renvoyé aux blogs personnels.

Sur le site .gr vous trouverez donc le blog officiel et, par syndication, l’annonce des derniers billets publiés sur les différents blogs personnels. Je ne suis pas en train de dire que le blog .gr va perdre en légèreté. Il restera un journal sur un quotidien qui comporte son lot de surprises. Mais, avant de développer plus mon propos, j’aimerai avoir quelques commentaires de votre part… alors n’hésitez pas.

  • Pour ma part, je trouve que c’est là une très heureuse initiative. Cela va peut-être me donner l’occasion d’enfin m’abonner par RSS !
    Bon anniversaire !

  • Un blog corporate et des blogs persos : cela permet de ne pas mélanger le côté perso et le côté travail : ça me semble inévitable dans le développement de votre blogosphère.
    Ce qui m’intéresse en ce qui me concerne, c’est le fonctionnement… après tout vous devenez en innovant une sorte de laboratoire, et nous nous sommes là avec nos microscopes…
    Comment allez-vous gérer cela… si l’on regarde ce système du côté blogeur : M. R salarié de GR aimerait sans doute avoir son blog perso, publier sur celui-ci ce qu’il veut et choisir les billets qui selon lui pourraient être sur le blog corporate et les proposer… D’un point de vue de l’entreprise, un autre choix qui pourrait être fait c’est de proposer à la publication tous les billets sur le blog corporate et ceux qui sont refusés vont sur le blog perso…
    La seconde méthode est parfaitement idiote, elle est source de démotvation pour M. R et na va pas dans le sens de l’innovation défini si bien par Alexis au regard des nouveaux comportement des consommateurs… il faut mettre des outils en place et laisser le choix à chacun de les utiliser selon ses propres choix… pas simple…
    Reflect autorisera alors ses salariés à publier des truc plus persos sur leur blog pendant les heures de travail ?
    Les salariés vont-ils avoir le temps de se consacrer à cela, en ont-il la volonté ?
    Ce choix global ne va -t-il pas contraindre plus que libérer ?
    Je me fais là l’avocat du diable… et je pose des questions dont je pense connaitre déjà en partie les réponses.
    C’est en tout cas un beau projet que je suivrai avec attention.