Give your feedback
August 24, 2006

De l'usage des services numériques au New-York Times

Posted by amo@emakina.fr

Une des grandes questions que l’on peut se poser autour des services actuels, c’est finalement leur adéquation avec des générations d’usagers plutôt jeunes et dans lesquelles les geeks sont très représentés. Cette population spécifique est très prisée, ces early-adopters sont en effet très sensibles à toutes sortes de facilités et surtout, ils bourdonnent à qui mieux mieux sur le réseau. Bref, c’est d’une certaine façon facile.
C’est évidemment plus compliqué dès que la clientèle est plus mature et moins technophile, qu’elle utilise le réseau dans une posture qui n’est ni culturelle, ni ludique mais bassement pratique. Aussi, le bilan des services numériques au New-York Times, le quotidien le plus avancé et plus dynamique en ce domaine aux USA, et la lecture qu’en propose notamment Emmanuel Parody tombent à point nommé.


Le NYT touche 25 millions de lecteur avec un âge moyen de 45 ans, c’est donc un excellent indicateur de la pénétration de certains services et accessoirement une étude de cas très intéressante à l’heure où la presse se cherche par rapport à Internet.
En fin de compte, il est assez frappant de voir ces résultats conforter différentes choses dites lors des discussions sur les médias de l’UP FING 2006.
Les meilleurs résultats sont en effet obtenus par des fonctions de veille (tel le RSS ou les bonnes veilles alertes emails), l’abonnement à des espaces réservés offrant un contenu ciblés, mais aussi ce qui procède de l’intérêt de la communauté des lecteurs (contenus “les plus recherchés”, “les plus lus”, “les plus blogués”, etc.).
À contrario, et ça ne me surprend pas, les fonctions de recherche ou de classement et notamment les tags ne trouvent pas preneur.
On notera aussi ce qui est dis sur le RSS, à la fois quelque chose dont l’intérêt est patent, mais dont l’usage reste marginal. Comme quoi, il y a encore du boulot d’évangélisation à mener autour de choses qui nous paraissent évidentes.

Comments are closed.