Give your feedback
May 4, 2007

Où va Flickr ?

Posted by amo@emakina.fr

Il était temps pour Yahoo!, après avoir lavé son linge sale, de commencer à faire du ménage dans ses doublons et pour ce qui est de la photo, c’est fait, puisque Yahoo! Photos disparaît au profit de l’excellent Flickr. C’était attendu et c’est conforme à ce qu’on attendait.
Du coup, Flickr va monter de 8 à 15 millions de visiteurs et rejoindre le leader qui est Photobucket. Mais surtout, son fondateur annonce l’arrivée de la vidéo et là c’est un peu plus troublant.


Flickr, je m’en sert pour stocker et partager des photos et ce positionnement en fait aussi et à mon goût un super gisement sur ce type de contenu. C’est bien ce que pense aussi le monde de la photo. Bref, il y a une contradiction entre Flickr comme écosystème de la photographie et des photographes et Flickr comme réseau social et moyen pour moi de socialiser autour de photos.
Cette contradiction n’a de sens que pour le monde extérieur car, en se rémunérant notamment sur les services utilisateur et non pas sur la valeur des photos, Flickr est bien plus un réseau social qu’une photothèque. Il est donc logique que le service étende son modèle sur d’autre type de contenus et à tout prendre, pourquoi se limiter à la photo et à la vidéo, nous produisons bien d’autres choses et nous partageons et échangeons plus que cela sur le réseau au profit de notre socialisation numérique.
Coincidence, l’annonce flickr vient très peu de temps après la sortie du français Ipertnity dont la partie photo a tout du clône de Flickr, mais qui propose de gérer et partager de la vidéo, de la musique, des billets, bref toute la production numérique usuelle.
Voici donc Flickr qui se place bien dans le modèle de ces services qui nous proposent de centraliser notre production et la socialisation qui va avec. Flickr est bien un réseau social, pas une photothèque, c’est toujours bien de le préciser.
Pour la photothèque on rêvera un peu qu’un petit malin sache fédérer le gisement que constitue toutes ces plateformes, aidés par les promesses des microformats pour donner un peu de sens à tout cela. Pour ce qui est du réseau social, rendez-vous au prochain billet.

  • A trop se disperser on finit par disperser ses internautes… c’est vraiment n’importe quoi cette nouvelle lubie.

  • On peut annoncer des choses, est-ce pour autant que les utilisateurs suivront ? On le voit aussi – ce qui vient d’arriver à Digg en est un bon exemple -, les utilisateurs savent rester maîtres des outils qui deviennent les leurs. Je suis sûr que la communauté des photographes saura conserver son FlickR.

  • Oui Hubert mais si la vidéo venait à dégrader quelque peu le service Photo proposé, je suis sûr que les photographes auraient vite fait d’aller voir ailleurs.
    Ceci dit, quand on a 5000 photos ou plus à déménager, ce n’est jamais très confortable alors gageons qu’il se passera la même chose que chez Digg.
    Quand on met l’utilisateur au centre, il ne faut pas l’oublier, car sa position lui quasiement le contrôle de l’outil… donc ce n’est pas tout de le faire, il faut l’intégrer dans les processus et dans la philosophie d’évolution de l’outil !

  • Remplacement de Yahoo!Photos par Flickr, suite logique…
    http://fmottet.over-blog.com/article-6558094.html

  • JP

    Oui et non… comment expliquez-vous le succès d’un service comme myspace qui atteint 200 millions de membres. Or aujourd’hui si je veux partager des photos, des vidéos et un blog je dois communiquer sur 3 urls et avoir 3 comptes. Pour mes amis c’est pas facile. Du coup j’ai longtemps hésité à rassembler une partie de tout cela sur myspace, mais j’ai encore trop de mal avec les interfaces.
    Je vois d’un bon oeil ces évolutions, je vais allez voir un peu ipernity ca pourrait bien me correspondre enfin!

  • Nous serions ravis de vous accueillir sur ipernity (http://www.ipernity.com). Pour partager vos photos, mais aussi vidéos, créations audios et tout autre type de document.