Give your feedback
May 31, 2013

Pour ses 40 ans, le briquet BIC vous en fait voir de toutes les couleurs !

Posted by Romain

Vous l’avez perdu des dizaines de fois, puis retrouvé dans la poche d’un vieux jeans avant de vous le faire voler en soirée  pour finalement le retrouver dans l’appartement de votre meilleur ami(e). Je veux bien sûr parler du briquet BIC ! Ce petit incontournable souffle cette année ses 40 bougies ! Un événement à ne pas râter puisque la marque aux trois lettres a, pour l’occasion, posé ses valises ou plutôt son pop up store dans le quartier du Marais à Paris jusqu’au 2 juin 2013. 

 

IMG_1192

 

40 ans qu’il nous allume ! 

Qu’il soit mini, électronique ou mini électronique, le briquet BIC est toujours là. Et ce, pour deux raisons :

– il est simple. Bien que le mot “design” soit plus approprié ! Effectivement, qui peut affirmer avec certitude ne pas avoir pris une ride en 40 printemps ? Une jeunesse éternelle donc, due à une large gamme de colories (24 au total) et à un design simple et efficace, bref : indémodable !

– il est sûr. Car sur un marché où les prix sont ultra-concurrentiels, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Et pour un produit dont la promesse est de faire du feu, mieux vaut être au top niveau sécurité. Ça tombe bien, BIC y est, au top.

Preuve de ce succès incontesté, les briquets BIC ont même eu la chance de se voir intégrer dans la collection permanente du MOMA de New York !

 

montage

 

Un événement coloré…

Pour fêter cet événement, la marque a donc mis en place un pop up store dans lequel elle retrace l’histoire de ses briquets. Rien ne manque ! On retrouve bien l’univers très coloré de la marque et les briquets sont montrés sous toutes leurs coutures : éditions limitées, robe de Miss BIC, anciennes campagnes print, briquet géant, briquets personnalisés…

Mais un anniversaire n’en serait pas un sans animations. C’est pourquoi pendant 10 jours, BIC propose aux visiteurs de personnaliser leurs briquets à leur effigie, de déguster de jolis (et bons) cupcakes ou de se faire une french manucure histoire d’assortir son briquet à ses ongles !

 

…Mais pas très connecté

Smartphones en mains dès notre arrivée, nous décidons de nous géolocaliser sur Foursquare. Mais là, première surprise, le lieu n’existe pas. Aucune trace du “BIC Pop Up Store”. Tant pis, nous le créons.

i_light_you_1Une fois cette première désillusion essuyée, nous prenons quelques photos et décidons de souhaiter un bon anniversaire digital au briquet BIC. En bons élèves que nous sommes, nous cherchons le hashtag officiel de l’événement. En vain. Aucune trace de ce bon vieux mot-dièse.

Un hashtag improvisé plus tard, nous poursuivons notre visite du lieu et apprenons tout un tas de choses sur les briquets BIC. Nous prenons des photos des différentes mises en scène, jusqu’à ce que nous tombions sur l’affiche ci-contre où des dizaines de mains, pouces levés, s’entremêlent. Immédiatement, le like Facebook nous vient à l’esprit : la gestuelle est la même et l’accroche “I Like, I Light” laisse également penser qu’il y a bien un air de famille avec le réseau social. Pourtant, une fois de plus, pas de trace d’un quelconque lien avec le digital : la page Facebook n’est mentionnée nulle part.

Après quelques recherches, il s’est avéré qu’une page BIC existe bien, du nom de “BIC Design on Fire”. Avec plus de 231 000 fans, la page n’est pas du tout destinée aux 40 ans des briquets (il n’y en a pas d’ailleurs) mais plutôt au concours de design ouvert à tous qui dévoilait cette année sa seconde édition. Une page dédiée au briquet donc sur laquelle vous trouverez une animation autour de l’actualité du briquet : le concours donc et bien sûr le pop up store. Le community management est très régulier, il est donc dommage de voir un clivage tel entre l’événement physique et ce qu’il aurait pu être en digital. Un contenu bien réel créé de toute pièce par la communauté qui demeure non exploité.

 

En résumé 

L’événement que BIC nous a proposé était bien ficelé. Les codes de la marque sont tout à fait respectés, le briquet est intelligemment mis en scène et les animations suffisantes pour apporter cet effet WOW (la personnalisation de briquet est plutôt fun, jugez-en par vous-même ici). Malheureusement, pour un magasin éphémère, qui plus est dans le marais (quartier tendance) il est assez étonnant de ne voir aucune passerelle avec le digital qui aurait pourtant contribué à apporter de la visibilité et à mesurer les retombées sur le web.

Le web social n’est plus un univers parallèle au sein duquel seuls quelques technophiles ou trendsetters évoluent. Le web social est une réalité et répond à la demande de mobilité de chacun de nous. Comprendre ses enjeux et savoir y répondre, c’est ce qui fait d’un événement bien organisé un événement réussi.

 

Comments are closed.