Warning: file_get_contents(https://alt.emakina.com/api/v2/snippet/navbar2.json?audiencecode=CUST): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 207
November 27, 2004

Dorsal : maintenant et pour 20 ans !

Posted by

amo@emakina.fr

Récemment un quotidien national évoquait l’importance des jours que nous traversons au niveau national et européen, il semble que le Limousin ait aussi son moment clé.
Le délégataire chargé de l’aménagement numérique du territoire régional et donc du dynamisme du secteur des télécoms et des TIC sera bientôt connu et son choix engage le Limousin pour 20 ans. Les régions et départements français, l’Etat, l’Europe nous regarde. Dorsal a été saluée comme une initiative exemplaire, tout le monde attend une conclusion conforme à la voie tracée depuis 5 ans.

Tout devrait normalement concourir au choix d’un opérateur Alternatif.
L’opérateur historique n’a jamais démenti son rejet de l’idée même de la démarche. Le principe même d’un choix concurrentiel s’inscrit dans la volonté toujours affirmée de pousser à une plus grand dérégulation du secteur, au profit des consommateurs en France et en Europe. Au sein de Dorsal, cette ligne ne s’est jamais démentie.
Partout ou un opérateur alternatif a été choisi, l’opérateur historique a investit de son côté en conséquence pour se maintenir leader sur son marché, doublant l’investissement de son concurrent et stimulant un peu plus le développement économique sur un secteur dont toutes les études montrent qu’il est un grand pourvoyeur d’emploi et de croissance.
Plus que de dégrouper des installations, le délégataire devra être celui qui sera capable de convaincre très rapidement les Free, Tiscali, Neuf et autres opérateurs de services alternatifs de déployer leurs offres en région. C’est cela l’enjeu du choix. Actuellement, aucun usager limousin ne profite vérutablement du dégroupage et de la dynamique concurrentielle nationale. Pas de FreeBox, pas de haut-débit à 8Mbs à 15€/mois. Nous sommes systématiquement en décalage et les pubs télés n’aiguisent que notre frustration.

Les choses doivent bouger, cela fait 5 années qu’on nous promet que ce sera le cas, 5 années que nous espérons une décision qui doit confirmer la volonté, jamais démentie, de nos élus de trancher en faveur du développement économique dans le domaine des télécoms et des technologies de l’information. L’heure de vérité est venue. Le train entre en gare, le prochain sera dans 20 ans !

Anonymous

bah…et cegetel on l’a bien notre 8Mbs à 15€ ???

eric

c’est fait

Limoges, le 24 décembre 2004
COMMUNIQUE DE PRESSE
DELEGATION DE SERVICE PUBLIC HAUT DEBIT EN LIMOUSIN :
DORSAL CHOISIT AXIONE- SOGETREL

Le Comité syndical de Dorsal réuni hier à Brive sous la Présidence de Michel Vergnier
(député-maire de Guéret) a délibéré sur le choix du délégataire chargé de concevoir et
gérer le service public haut débit en Limousin.

Le comité syndical a autorisé le Président, à l’unanimité, à signer le contrat avec le
groupement Axione – Sogetrel.
Dorsal a porté son choix sur cet opérateur d’opérateurs afin de doter la région
d’infrastructures haut- débit de qualité ouvertes à tous les professionnels des télécoms.

C’est bien un nouveau service public qui vient de naître. Axione – Sogetrel a maintenant
pour mission, sous contrôle du syndicat mixte, de réaliser, d’exploiter et de commercialiser
des services à haut et très haut débit destinés à être mis à la disposition des opérateurs et
des fournisseurs de services.

Pour cela Axione – Sogetrel va créer une société ad hoc dont le siège sera situé en région.
Cette société utilisera un ensemble de technologies de nouvelle génération pour répondre à
cette mission (xDSL, WIMAX, fibre optique, faisceau Hertzien).

Conformément au contrat négocié avec Dorsal, Axione – Sogetrel s’engage donc à
commercialiser, dans des conditions de neutralité et de non-discrimination, son infrastructure
et ses services aux opérateurs de communications électroniques désirant proposer leurs
offres dans la région tout en assurant une péréquation tarifaire.

La création de cette infrastructure sera subventionnée par l’Europe (15M€), l’Etat et le
Conseil régional (15 M€). Les Conseils généraux des trois départements participent
également aux financements.

L’ensemble du réseau doit être opérationnel entre l’automne 2005 et la fin 2006 afin de
pouvoir desservir en haut débit les 747 communes de la région, et donc de dépasser
l’engagement initial de Dorsal à couvrir les 269 communes identifiées comme prioritaires. Le
contrat de délégation de service public sera signé pour 20 ans.

La signature officielle du contrat entre Michel Vergnier, Président de Dorsal, et l’opérateur
d’opérateurs interviendra mi- janvier.

C’est une réussite incontestable que vient de réaliser Dorsal, cité plusieurs fois en exemple
au niveau national et européen, pour sa cohérence et le succès avec lequel il a réussi à
mutualiser projets, compétences et moyens, au delà de tout horizon politique.

Avec cette signature, en investissant collectivement de manière neutre dans un secteur
hautement concurrentiel, et en intervenant de manière aussi volontariste dans le
développement de la société de l’information, les principaux acteurs publics de la région ont
pris en main l’avenir numérique du Limousin.
CONTACT PRESSE : Claire Bouchareissas 06 82 36 76 36

Alexis Mons

Cegetel ne propose son offre qu’à Limoges et encore pas partout, loin s’en faut (voir ce sujet.
Dorsal parle de 70% du territoire régional !
Merci à Eric d’avoir publié ici le communiqué officiel 😉

Yan

J’aimerais pouvoir dire que les membres de Dorsal ont fait le meilleur choix, et peut-être l’ont-ils fait ! Mais lorsqu’on sait comment la décision a été prise (très fortes pressions des différents acteurs, directs ou indirects, Aliptic ça vous dit quelque chose …) pour au final une décision qui, j’en mets ma main au feu, est purement politique, et vu les circonstances, politicienne serait mieux adaptée… le doute est permis. Certains membres du syndicat DORSAL ont oublié à quel titre ils siégeaient au sein de ce conseil syndical : en tant que représentant élu de leur collectivité, et non en leur nom personnel.

Alexis Mons

Pouvait-il en être autrement ? L’essentiel c’est que le choix soit juste.

Lorsque le projet de “boucle numérique” a émergé du côté d’Acticiel et du Conseil Régional, il ne faisait pas l’unanimité. Il générait de l’incompréhesion chez de nombreux élus et, déjà, France Télécom pesait de tout son poids. Je me rappelle fort bien qu’un représentant de la CGT France Télécom intervenait systématiquement dans toutes les réunions, où qu’elles aient lieu, pour dire tout le mal qu’il pensait de l’initiative, et le Directeur Régional payait aussi beaucoup de sa personne en ce sens.
Lorsque nous sommes passé de la “boucle numérique” à DORSAL 1, avec ce que cela représentait de passer du giron du Conseil Régional à la logique du syndicat mixte, ne fut pas sans problèmes non plus. On se souvient des propos de certains grands élus…
Malgrès tout, DORSAL 1 permis un consensus et la mise en route de la DSP se fit (j’y était !) dans un climat de véritable unité.
Ces dernières semaines, alors qu’on croyait avoir laissé derrière nous certains débats et certaines luttes, les aspects politiciens ont effectivement pris le pas. On s’est alors aperçu que le consensus était plus technique que Politique et qu’il ne suffisait pas à protéger le projet de tentatives de récupérations plus politiciennes.
On aura finalement noté que le choix d’Axione s’est fait à l’unanimité, ce qui signifie que le consensus a été préservé et même renforcé. C’était le voeu de l’Aliptic et il a été entendu. A part cela, il n’a échappé à personne que 2M€ de location de réseau ont été attribués à France Télécom. Il fallait bien que “faire passer la pilulle”.

Le service public des télécoms et du haut-débit en Limousin a été attribué à un opérateur alternatif, tel que cela était sous-tendu dans le projet DORSAL dès son origine et parce que France Télécom n’en a jamais voulu.
Que cette ligne trouve sa conclusion avec le choix qui a été fait est, pour ma part, l’essentiel. N’en doutons pas, c’est un tournant pour les limousins.

Yan

Une petite rectification, qui a tout de même son importance : le choix d’axione n’a pas été fait à l’unanimité. La décision s’est faite en plusieurs phases.
1 – parmi les trois candidats, un a été éliminé.
2 – Sur les deux restant, un vote a eu lieu et le résultat fut très très serré, c’est là que les manoeuvres politiciennes sont apparues au grand jour et que les choix personnels ont parfois pris le pas sur le choix de l’élu en tant que représentant de sa collectivité.
3 – Le 23/12, une fois le candidat retenu définitivement, le conseil syndical a autorisé le président à contractualiser avec le délégataire, à l’unanimité. Ce qui semble logique.

Espérons en effet qu’après tout, ce soient les limousins les grands gagnants. Ils l’auraient été de toute façon, dans la mesur où le cahier des charges de Dorsal était plus que respecté par les trois candisats.

Alexis Mons

Cette précision est utile et éclaire la formulation du communiqué officiel 😉
Par rapport à votre remarque sur le “cahier des charegs”, il faut bien noter qu’une Délégation de Service Public n’est pas un “Cahier des Charges”. Sur la base des engagements de service public formulés dans Dorsal (niveau de couverture, neutralité, péréquation…), chaque candidat présentait comment il comptait faire cela, ce qui renvoie à des moyens et un calendrier.