January 11, 2005

Le Carré Sémiotique

Posted by

Manuel Diaz

Comme promis, je me jette l’eau pour vous présenter…. LE CARRE SEMIOTIQUE… Non contente de vous avoir barbés avec mes tentatives d’explications théoriques, j’ai décidé de passer à la pratique.
Tout d’abord, je vais resituer l’usage du carré sémiotique dans l’analyse du même nom. Une de mes manies, lorsque j’étais étudiante, était d’appuyer mes analyses sur le parcours génératif de la signification modélisé dans les années 70 par l’illustre Greimas, le maître à penser de l’école de sémiotique de Limoges (ça en jette non?). Le parcours génératif est constitué de trois niveaux: un niveau figuratif (grosso modo, la détection des éléments de sens et des thèmes récurrents), le niveau sémio-narratif (qui présente la structure du schéma narratif de base: contrat, compétence, action, sanction) et le niveau profond (Mise en place de systèmes syntaxiques et sémantiques élémentaires tels que le carré sémiotique).
Tout élément de sens ne peut être défini et déterminé que par un réseau différentiel de signification, d’où le carré sémiotique….
Je crois que je suis en train de perdre de l’audience, passons donc à son interprétation pratique…


J’ai décidé de réutiliser un carré que j’avais introduit dans mon mémoire de dernière année pour justifier certaines logiques de consommation autour du produit “thermalisme” et de dégager une typologie des clientèles susceptibles d’apporter un nouveau souffle au tourisme de santé…
carre sémiotique
La complémentarité PRATIQUE/CRITIQUE: elle représente l’espace du curiste et de l’activité thermale, en tant qu’activité médico-thérapeutique
La valeur “pratique” concerne le curiste régulier ou non, convaincu des atouts de ce mode de thérapie (le thermalisme pour ceux qui ne suivent pas).
La valeur “critique” renvoie à la performance des établissements thermaux et des offres associées, ou encore le rapport qualité des soins/prix de la prestation.
La complémentarité UTOPIQUE/LUDIQUE: cet axe ne nous permet plus d’appréhender l’activité thermale en tant que telle, mais de percevoir l’univers de bien-être et de détente qu’elle sous-tend.
La valeur “utopique” correspond à l’espace où l’actant se réalise dans une perspective éthique.
La valeur “ludique” conçoit le milieu thermal non comme une fin mais un espace qu’on vient utiliser pour se détendre.
Voici donc une brève explication des différentes positions du carré… Maintenant le but du jeu, c’est de m’expliquer le positionnement des typologies suivantes: papy-boomers, actifs urbains et familles…. Celui qui me donne une explication correcte, je me charge de lui trouver une récompense… Bon courage et à bientôt pour la solution…

jean_sebastien_vignal

Je ne peux que féliciter cette tentative de partager la sémiotique ! 🙂
Y’a une raison pour laquelle vous avez concentré votre carré sur les valeurs de la conso de Floch ?