Warning: file_get_contents(https://alt.emakina.com/api/v2/snippet/navbar2.json?audiencecode=CUST): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 207
January 28, 2005

Y'a-t-il une place pour les entrepreneurs en France ?

Posted by

Webmaster

Comme vous le savez nous étions au Salon des Entrepreneurs avec Valérie, la DAF de groupe Reflect. Nous avons suivi de nombreuses conférences plus ou moins intéressantes…
Au milieu des différents sujets touchés du doigt pendant ces quelques jours, une vraie question : y’a-t-il une place pour les entrepreneurs en France ?


On entend les différents ministres, quels que soient leurs bords politiques, vouloir favoriser la création et l’esprit d’entreprise. Mais pourquoi son administration ne donne pas l’exemple ?
Une injustice flagrante et insupportable : l’administration met en moyenne 180 jours à régler ses factures, du côté des entreprises si jamais vous dépassez le délai de paiement d’URSSAF de seulement un jour alors vous avez droit à 10% de pénalités !
Des situations injustes de ce genre, il en existe des dizaines, voir des centaines. Certes, elles sont handicapantes au quotidien mais ces situations administratives sont perfectibles avec un peu de bon sens et beaucoup de volonté et de courage. Qui en a ?
Le besoin de réforme est certes indispensable mais le plus inquiétant n’est pas là… En effet, régulièrement je parle avec d’autres entrepreneurs et nous sommes quelques uns à nous inquiéter de l’idéologisation de l’économie.
Elle est d’autant plus ridicule lorsque l’on parle de créateurs… Quand un homme ou une femme décide de créer son entreprise, il n’y a généralement derrière ce projet aucune idéologie ! Seulement une passion féroce qui pousse une personne à prendre tous les risques pour faire naître son projet, le voir grandir et réussir…
Pourtant, après quelques années et si l’entreprise fraîchement créée a pu survivre à ses premières années, alors certains vont très vite décréter que cet entrepreneur pourtant toujours animé par sa même passion, est devenu un patron ! Et ce mot est presque synonyme d’insulte dans leurs bouches. Comment cette personne si passionnée, si investie, si inventive a-t-elle pu se transformer en une chose aussi infâme ? J’en entends déjà dire que c’est l’argent qui est le fruit de cette transformation sociale et idéologique. Mais il n’en est rien… car dans la majorité des cas les jeunes entrepreneurs ne font pas fortune si rapidement.
Mon expérience d’entrepreneur m’offre l’occasion de côtoyer de nombreux autres entrepreneurs : des créateurs, des petits, des moyens et des grands… Leur point commun : une force passionnée et indestructible qui les fait réussir.
Je suis désolé pour certains idéologues nostalgiques d’une lutte des classes révolues mais le patron est une espèce en voie d’extinction.
Finis les patrons d’antan… place à de nouveaux comportements et à de nouvelles valeurs : maturité, épanouissement, responsabilisation, équilibre, psychologie, management durable, éthique…
Il va devenir de plus en plus difficile d’invoquer les vieux démons. L’entrepreneur moderne est devenu allergique à ses ancêtres !

iPhilou

Je partage assez cette analyse… surtout le côté idéologique.
Il faut croire que la mode est à se présenter comme un pauvre salarié exploité par un patron tout puisant et démoniaque.
Ce que tout ça m’énerve… et pourtant je suis salarié 😉
Simple question : c’est quoi “d’instinction” ?
Ce serait pas plutôt d’extinction ?

Carlos

Merci iPhilou, concernant le “d’instinction” il s’agit d’un lapsus bien entendu… un égarement orthographique mais que je trouve assez joli au bout du compte, comme si la fin des entrepreneurs d’hier était instinctive…
Ah au fait iPhilou, je te rassure je connais beaucoup de salariés qui ne prennent pas leur patron pour un tyran démoniaque ; à commencer par les gens avec qui je travaille quotidiennement. Du moin j’espère ?

Alexis Mons

Dans notre beau pays, et encore plus à l’heure ou, à droite comme à gauche, on porte au pinacle le créateur d’entreprise comme sauveur de la nation, il y a un phénomène des plus caractéristiques.
En effet, ledit créateur, entrepreneur quasi-solitaire, bénéficie au départ de la gratitude collective. La communication politico-médiatique joue un rôle non négligeable là-dedans.
Ayant réussi à survivre, donc généralement à développer son business, ledit créateur a fini par embaucher des collaborateurs. Il devient alors cet imaginaire collectif honni qu’est “le patron”.
Cela n’a rien à voir avec le fait qu’il ait embauché ou non, qu’il ait réussi financièrement ou pas.
Il n’est tout simplement plus dans la cible du discours politico-médiatique ambiant, mais dans celle incarnée par les reportages sur les entreprises qui délocalisent, font des plan sociaux et autres faits-divers courants de la glauquitude télévisuelle ambiante. Evidemment, les seuls “patrons” que l’on voit, sont des pontes de multinationales ou le Président du Medef, avec un bon cortège de clichés.
En fait, je suis persuadé que le citoyen lambda n’a aucune idée de comment ça se passe dans une PME “normale”, qui fait son petit bonhomme de chemin.
D’ailleurs, j’ai lu aujourd’hui qu’une commission tout ce qu’il y a de sérieux était partie en quête de l’existence de l’entreprise dans les programmes scolaires. À l’exception des cours d’économie (c’est heureux) ils ont conclu que l’entreprise n’y existait tout simplement pas et que nos bacheliers avaient de bonnes chances de ne pas en avoir entendu parler.
Nous n’existons pas, nous n’intéressons personne, ne nous étonnons pas qu’on nous prenne pour ce que nous ne sommes pas 🙁

Le Blog Kurtz-Medias.

Tu bosses dans quoi toi ?

IDEOLOGIE : États de conscience liés à l’action politique.  Dans une entreprise, on ne fait pas de politique, à quelques exceptions prêt. Comme Carlos DIAZ du Groupe Reflectj’aurais tendance à croire que l’entreprise, en tant que lieu, est un en…

David DAROUSSIN

Eh oui, le monde de l’entreprise, la vraie, celle qu’on fait vivre tous les jours, est mal connu ! Je rêve parfois de prendre en stage quelques administrations, d’échanger les rôles !!!… D’où l’importance de bien faire prendre conscience aux jeunes générations de l’importance de bien comprendre comment fonctionne l’entreprise, quelque soit les projets futurs de chacun. Ceux qui veulent se lancer devront ensuite bien peser les avantages et les inconvénients ! Mais entreprendre, agir, être libre, n’est pas d’une certaine façon une belle façon de tracer son chemin ? 🙂

Olivier

C’est vrai que le parcours de l’entrepreneur c’est un peu le parcours du combatant, mais c’est tellement intéressant que l’on ne peut pas s’en passer…
L’entreprise change, le patron est mort, vive l’entrepreneur !

François Petit

CONSTITUTION EUROPÉENNE
L’on peut craindre que la nouvelle constitution Européenne sera mise en oeuvre pour imposer par décision majoritaire des taux d’impots minimeaux aux états membres. Les pays qui voudraient adapter une politique de croissance semblable aux politiques Irlandaises risquent de se voir fortement limités dans leur autonomie nationale de mettre en exécution une politique economique décidée démocratiquement par leurs citoyens. Sous cette nouvelle constitution L’europe risque de perpétuer sa croissance stagnante depuis plusieurs décennies.
Tout comme la compétition entre les entreprises mène à la créativité et ultimement à l’usage optimal des ressources par définition limitées, la compétition fiscale entre les nations mène à l’optimisation des gouvernements. Chaque forme de cartel fiscal entre nations est tout aussi nuisible à l’emploi et à la prospérité que les monopoles ou des cartels entre entreprises sont nuisibles à la taille de leur marché.
intéressants sites à ce sujet :
———————————————————————-
EUROPE : LA CHARGE FISCALE NE VOUS INQUIETE-T-ELLE PAS ?
Malgré une productivité exceptionelle les performances économiques Européennes sont faibles.
La prospérité et l’emploi Européen stagnent. Une mauvaise politique fiscale en est la cause.
http://landelijkwonen.bkln.net/LA-CHARGE-FISCALE-NE-VOUS-INQUITTE-PAS.html
————————————————————————————
EUROPE : CAUSES DE CROISSANCE DIFFERENTIELLE EN EUROPE.
Poliques Economiques et Fiscales pour la Croissance et la Création d’ Emplois
http://landelijkwonen.bkln.net/Politique_Economique_Pour_l'Emploi.html
————————————————————————————-
UNE STRATEGIE DE CROISSANCE COMME SOLUTION POUR LES POPULATIONS VIELLISSANTES .
une analyse économique avec la comparaison des politiques économiques Irlandaises et Belges.
http://landelijkwonen.bkln.net/UNE-STRATEGIE-DE-CROISSANCE-POUR-POPULATIONS-VIELLISSANTES.html
————————————————————————