Warning: file_get_contents(https://alt.emakina.com/api/v2/snippet/navbar2.json?audiencecode=CUST): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 207
July 19, 2005

Limoges : pôle Web Design

Posted by

Webmaster

L’Université de Limoges, le Conseil Régional du Limousin et l’Agence Régionale de Développement viennent de mettre sur pied un nouveau diplôme universitaire visant à la formation professionnelle en design Multimédia.



Cela faisait déjà quelques années que l’idée germait localement : ouvrir une filière universitaire spécialisée dans le domaine du Web Design. J’avoue qu’au départ j’étais quelque peu sceptique à l’idée de positionner le Limousin comme pôle d’excellence dans ce domaine, d’autres villes occupaient déjà le terrain (Angoulême, Lille…) et je ne voyais pas trop en quoi Limoges avait une carte à jouer dans le domaine du Web Design. Les compétences professionnelles locales sur le sujet sont finalement assez pauvres et les quelques prestataires locaux peuvent difficilement prétendre à une véritable excellence sur le sujet.

Comme on dit, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis… Alors qu’est ce qui aujourd’hui me laisse penser que cette initiative est positive et utile ?

Technorati Tags: , , ,

Je pense que le Limousin dispose maintenant de quelques atouts sur le sujet qui lui permettent de prétendre à la mise sur pied d’un tel diplôme :

Le WIF (Web Design International Festival) va bientôt accoucher de sa 5ème édition et il faut avouer que sous l’impulsion de l’ARD, cet événement prend chaque année plus d’ampleur. En 2005-06 c’est plus de 70 pays qui concourent, des présélections internationales, une finale à Limoges sur la Technopole ESTER, des conférences et des intervenants de haute qualité… Le Web Design porte maintenant un regard enthousiaste sur cet événement et une image avantageuse et moderne se dégage et profite invariablement aux prestataires, si tant est que nous sachions en faire quelque chose…

– L’Université de Limoges apparaît aujourd’hui en France comme un des pôles d’enseignement majeur dans le domaine de la Sémiotique. Cet enseignement au nom barbare et peu courant trouve une application concrète dans le domaine du Web Design. Il propose une méthodologie utile à la construction d’une stratégie autour de réflexions en amont et en aval de la création. Il permet de faire connaître à l’étudiant les différentes sensibilités esthétiques et les problématiques philosophiques qui leur sont sousjacentes. Qui n’a pas rêvé ‘avoir dans son équipe un web designer qui harmonise de manière pertinente le choix d’une esthétique avec une certaine représentation des choses et du monde, bref qui donne un sens à sa création ?

– La Technopole ESTER bénéficie aujourd’hui d’une infrastructure réseau exceptionnelle grâce au projet DORSAL qui offre au site et à toute la région un accès Internet très haut débit. Même s’il s’agit seulement de “tuyaux” cet élément est essentiel dans le domaine du Web Design qui aujourd’hui utilise à plein régime l’ensemble des possibilités multimédia du média (Image, Son, Vidéo, Animation, 3D, Temps Réel…).

Alors certes le projet se construit sans pouvoir compter sur une filière professionnelle locale experte sur le sujet mais je pense que c’est aussi l’occasion de la renforcer dans un domaine qui joue chaque jour un rôle plus important : la création multimédia.

Les avantages pour nos entreprises sont multiples :

– Le recrutement, dans une région dépourvue de filière d’enseignement sur ce sujet et même sur des sujets périphériques (communication, image…), il est TRES difficile de trouver des compétences Web Design séduisantes. Les candidats sont souvent des autodidactes, plus artistes que créatifs et oubliant quelques fois la valeur économique et professionnelle de leur travail. C’est l’occasion d’identifier des potentiels plus structurés dans leur démarche professionnelle et provenant d’autres régions…

– La compétence, le diplôme universitaire proposée ne propose pas seulement un apprentissage technique mais ouvre à d’autres horizons essentiels à la création multimédia. La sémiotique est un élément clé mais aussi le marketing, le management de projet, l’expérience utilisateur…

– L’ouverture au monde professionnel, le diplôme est divisé en modules disponibles individuellement pour chaque entreprise. C’est une occasion rêvée pour former individuellement ou collectivement les équipes Web Design locales.

– La renommée, avec des intervenants référents sur le plan national comme Nicole Pignier ou Benoît Drouillat auteurs du livre “Penser le Web Design” et le WIF comme événement annuel, on peut être certain d’un coup de projecteur qui ne manquera pas d’aider à ce projet.

Chez groupe Reflect nous sommes réellement enthousiastes à l’idée de ce diplôme universitaire. Nous tenterons de profiter un maximum des opportunités offertes par cet enseignement et nous investirons comme il se doit autour de l’équipe pédagogique pour oeuvrer à son succès.

Jean-Luc GRELLIER

Faire attention : voilà toute la question !
Mon commentaire venait bien évidemment sur celui d’une personne qui commente à visage masqué… pour ceux qui me connaissent je n’ai pas l’habitude de lancer des bombes en l’air…
j’interviens sur ce blog à titre personnel (voir les ref courriel et site) alors s’il était possible d’éviter les basses attaques professionnelles, ce serait sympa. Pour ce qui est de faire gaffe, effecyiovement avant d’accuser quelqu’un, il faut faire gaffe 😉
Puisque je suis attaqué sur ce registre, je me dois d’y répondre :
* Tout d’abord j’aimerai savoir sur quels points le site du CRL est pauvre (ça peut m’aider à l’améliorer).
* Pour ce qui est de la remise en cause : tu tombes mal, j’ai toujours eu pour principe dans mon travail d’écouter et lorsque je ne suis pas d’accord, de me remettre en cause avant d’exprimer mon désaccord ou de changer d’avis.
* Soit, peut-être trouves-tu le site du CRL nul, c’est ton avis, mais sache au passage que depuis le mois de décembre dernier, nous sommes passés en terme de visiteurs uniques de 4500 par mois à environ 20 000 par mois : à priori tu ne représente pas la majorité. Par contre je suis tout à fait à l’écoute et ouvert aux critiques __contructives__, qui permettent à chacun d’avancer.
Merci.

Olivier

Je peux trés largement confirmer cette deuxième petite étoile JL Grellier est une personne trés ouverte.
Après pour ce qui est de la formation, c’est un premier pas, le tout est de savoir comment la région du Limousin va l’exploiter et la … j’ai un petit doute.

benoit

N’étant pas connu de vous, étant simple internaute curieux et admiratif de certaines réalisations, adepte du Webdesign je n’ai pas vu d’intérêt à donner mon nom, d’autant que je n’ai pas pour habitude et que je n’ai pas émis d’attaques personnelles. Je voulais juste dire qu’il était très intéressant pour une petite région comme la nôtre de devenir une référence dans ce domaine. Par ailleurs, si j’ai bien compris, tu es responsable du site du CR ce que je ne savais pas. J’ai juste pris comme référence le site qui devrait être à mon sens une vitrine régionale pour ce qui concerne le multimédia et l’interaction pour montrer la différence de notre région. Hors c’est un site d’information, qui en comporte beaucoup, mais qui n’est pas une référence du webdesign. La région Limousin devrait, sur son site, mettre en oeuvre toutes les potentialités du Web, interactivité, interaction, polysensorialité afin de prouver qu’elle est avant-gardiste et qu’elle met en oeuvre ce qui sera enseigné dans cette nouvelle formation promue par l’ARD et l’université de Limoges. Bref, je propose que l’on arrête la cette querelle inutile. L’essentiel étant de toujours savoir se remettre en cause quelque-soit sa fonction et son niveau pour pouvoir avancer pour l’intérêt commun. Sur cette belle phrase je vous salue et je ne continuerai pas à polémiquer…

Jean-Luc GRELLIER

Je le répète, mon commentaire allait à la suite du premier commentaire de ce billet (j’ai l’impression que nous sommes toujours dans l’erreur). Benoit, on voit qui tu es dans ton adresse de Courriel et au passage bonjour à Nicole avec qui j’ai collaboré quelques instants sur un petit projet de site, il y a un an environ… et bonne chance à elle pour la formation.
Nous ne sommes plus dans la polémique, puisque nous commençons une discussion autour du site internet de la Région : doit-il refléter l’image webdesign que la Région veut se donner ?
C’est une question pleine et entière à laquelle je n’ai pas de réponse immédiate.
Voilà ce que je pense globalement du sujet :
– le pôle webdesign est plutôt soutenu par l’ARD qui n’a pas de site (c’est un autre sujet)
– le site d’une collectivité doit-il se concentrer sur les contenus ou sur l’apparence ? En ce qui nous concerne, nous avons fait le choix des contenus… c’est à priori ce qui intéresse en premier l’utilisateur.
– Nous avons ensuite fait le choix d’utiliser un logiciel libre, afin de participer à un effort collectif et à une phylosophie que nous partageons.
– Puis nous avons fait en sorte que ce site repecte les normes (ce qui n’était pas le cas avant), nous avons encore quelques efforts à faire en ce domaine.
– Nous nous penchons désormais sur l’accessibilité : sujet vaste et pas aussi simple qu’il y parait à traiter.
– Ces sujets sont pour nous prioritaires à ce que l’on pourrait qualifier de webdesign.
Après on peut aussi discuter du bienfondé de l’image webdesign que l’on veut donner à la Région Limousin. Ne nous emballons pas… pour le moment, cette image, nous ne l’avons pas. Nous serions à Angoulême, certainement que nous aurions fait quelque chose autour de la BD.
Le site du rectorat par exemple n’est pas mal en terme de webdesign indentitaire… mais il reste très simple et pas très “webdesign” non plus…
“En ce qui me concerne je préfère avoir des gâteaux sans boite, qu’une belle boite de gateaux vide”
Avant de se donner une image que nous n’avons pas commençons tout d’abord par avoir un site qui tienne la route côté contenus, ensuite on pourra en faire ce que l’on veut. Même si la formation fonctionne bien, ce n’est pas cela qui donnera une image “webdesign” à la région, il en faudra bien plus, comme le wif, mais aussi des entreprises du secteur qui s’installent etc.
Une des participations que nous pourrions lancer, serait par exemple de faire travailler les élèves de l’école sur le site de la Région afin d’améliorer son design, son ergonomie etc. Peut-être un projet de collaboration…

Benoit

Ah quand même, je ne savais pas combien de temps il vous faudrait pour trouver qui j’étais ! Avec mon adresse mail et quelques recherches sur internet, s’était facile. Il n’empêche, j’aime bien parler en mon nom et Nicole n’a rien a voir dans mes commentaires. D’ailleurs, je savais quelle connaissait Carlos mais pas Jean-Luc. Je ne connais pas toutes ces relations de travail. Je vais d’ailleurs lui conseiller de faire attention a ces relations ;-)…Elle pourrait tomber sur un Régis, Marcel ou que sais-je encore…
Pour en revenir à ce qui présente un intérêt, le Webdesign et le site du Conseil régional, je pense que sans doute il y a moyen d’accorder les 2 c’est à dire le design et le contenu, donner une image innovante du Limousin, changer sa communication qui soit moins institutionnelle et plus attrayante, il y a surement beaucoup à faire pour redorer l’image de la région qui n’ai connue comme étant la plus âgée, la plus reculée économiquement le moins développée etc.. n’étant pas Limousin je vois l’image qu’en on les gens qui ne le connaissent pas. Pour ce qui est de la collaboration entre la formation et le CR il faudra demander à Nicole. Elle serait sûrement d’accord, mais je ne m’occupe pas de ces affaires.