September 21, 2005

Ils sont forts chez IBM

Posted by

Webmaster

bluegene.jpgJe viens de découvrir en détail le projet BlueGene d’IBM et soudain, j’ai eu une pensée émue pour un vieil Oric-1 que j’ai connu il y a quelques années. « Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans (et quelques) ne peuvent pas connaître… »


Oric-1 de 1983 : 16 Ko de mémoire RAM et, processeur cadencé à 1 MHz… Si si, ca a existé des ordinateurs comme celui-là !
Le projet BlueGene est issu d’ IBM Research afin de mettre en œuvre de gros supercalculateurs. Ce projet est né il y a quelques années et, différentes versions de modèles de BlueGene ont vu le jour. La version actuelle est BlueGene/L. Elle a été qualifiée par un organisme indépendant http://www.top500.org ) comme étant l’ordinateur le plus puissant du monde depuis Juin 2005. Ce supercalculateur est équipé de 65536 processeurs PowerPC et de 32 To de mémoire.
Il a atteint le record de 136 800 Gigaflops. 1 flop (Floating Operations per Second) représente une opération à virgule flottante réalisée en 1 seconde. Le BlueGene/L est donc apte à réaliser, en fonctionnement normal, 136 800 000 000 000 opérations à virgule flottante par seconde… Des pics à 183 500 Gigaflops ont été relevés et, dans sa version finale, il sera capable d’atteindre 300 000 Gigaflops !
La série des BlueGene occupe 5 des 10 premières places du classement des ordinateurs les plus puissants du monde. Le BlueGene est destiné aux calculs dans les domaines de l’hydrodynamique, de la chimie quantique, météorologique, modélisation financière, …

Daniel

Sans oublié de faire tourner les écrans de veille windows

David

Ça laisse rêveur …
A titre de comparaison, en 1976, le supercalculateur Cray-1 (Los Alamos National Laboratory) atteignait la puissance phénoménale de 80 MegaFlops ! Actuellement un Pentium 4 à 2GhZ fournit quelques GigaFlops. Cependant, la puissance n’est pas tout, un programme bien optimisé permet déjà de gagner en temps de calcul. Quelques grands éditeurs devraient s’en souvenir… 😉