Warning: file_get_contents(https://alt.emakina.com/api/v2/snippet/navbar2.json?audiencecode=CUST): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 207
October 12, 2005

Le nobel d'économie et le web 2.0

Posted by

amo@emakina.fr

L’attribution du nobel d’économie à Thomas Schelling et Robert Aumann pour leurs contributions à la Théorie des jeux m’a fait bien plaisir. Bien que de culture scientifique, j’avoue une forte fascination pour cet aspect des sciences sociales.

Technorati Tags:


À ceux qui s’interrogeraient sur l’intérêt de la sociologie en général et de cet aspect en particulier, je les invite à s’intéresser aux travaux de Schelling appliqués à la géopolotique de la guerre froide. Mise en oeuvre par les stratèges américains dans la seconde moitié du siècle précédent, la justesse de ses vues s’est confirmée par le fait que nous avons évité l’holocauste nucléaire. On lui en sera donc grée.
Pour ce qui concerne le réseau, la Théorie des jeux est un élément de base pour quiconque souhaite comprendre les phénomènes de coopération et de régulation collective, voire de création d’environnements de confiance. Tout cela est fondamental dès que l’on parle d’Intranet, Extranet et autres environnements collectifs dont la valeur est tirée des apports individuels, mais malheureusement fréquemment laminé par des enjeux technologiques. Un outil ne fait rien en lui-même, certes il peut être plus ou moins maniable, mais ce n’est qu’un outil. C’est le sens que vont lui donner les utilisateurs qui compte.
Les exemples ne manquent pas pour confirmer la justesse de la Théorie des Jeux sur le réseau. Le succès d’eBay, appuyé sur un système de réputation à l’efficacité redoutable sur la qualité des enchères en est un exemple. Plus largement, il y a des éléments de base de la compréhension du fonctionnement des communautés virtuelles et on ferait d’ailleurs bien d’en retrouver le chemin, notamment dans les ENT et autres plateformes destinées à l’application des TIC à l’enseignement.
Coopération, réseau, dynamiques utilisateurs, communautés, la théorie des jeux est au coeur des usages collectifs que souhaite faciliter, valoriser et promouvoir le web 2.0. Ainsi, cette expérience intéressante de co-rédaction d’un article de press tentée par le magazine Esquire, opportunément comparée à l’échec des “Wikitoriaux” du Los Angeles Times, plombés par les free-riders de service.
Le nobel d’économie vient donc opportunément soumettre quelques relectures utiles à tout ce petit monde, histoire de ne pas trop se méprendre sur les comportements collectifs des utilisateurs en réseaux…

Comments are closed.