December 1, 2005

Notre assiette, cette oeuvre polysensorielle

Posted by

Manuel Diaz

Semaine2005.jpg
On n’arrête pas de le répéter : le marketing sensoriel est en plein essor et cela n’est pas pour déplaire aux consommateurs, bien au contraire. Sa stratégie s’élabore en fonction de notre ressenti et de notre façon d’appréhender le monde par le biais de nos cinq sens. Surfant sur la vague de la polysensorialité, le fooding fait une apparition remarquée dans le domaine de la gastronomie et de l’art culinaire, de quoi révolutionner nos habitudes alimentaires et reléguer la cuisine traditionnelle au placard.
Fooding est la contraction de Food (nourriture) et Feeling (sensation)où comment ne plus manger plus par nécessité mais par plaisir. Le fooding, c’est un art de manger, de cuisiner, d’éveiller des sensations gustatives, olfactives et visuelles par le mélange de saveurs souvent inattendues. Le fooding est un courant évolutif, aucune règles ne le régit véritablement : le fooding n’a pas de recette, il s’invente et se renouvelle en toute liberté… De quoi réconcilier l’individu avec la nourriture !
Comme le dit si bien Alexandre Cammas, journaliste et initiateur de la tendance : « Il s’agit de manger avec sa tête et son esprit, avec son nez, avec ses yeux et pas seulement avec son palais. »

Bégé

Bonjour,
Concretement comment s’articule cette tendance de fooding ? y a t’il des ecrits sur le sujet ? il me semble que ce n’est pas nouveau !! la cuisine française sait je crois susciter les sens et les émotions !!!
je suis tres interessé sur le sujet car je redige un memoire sur le mkg sensoriel et je cherche a demontrer le lien entre les sensations physiques et les emotions qu’elles suscitent, notamment par l’odeur !!!
a bientot et bravo pour votre superbe blog !

zoé

bonjour,
je suis etudiante en troisieme année de gestion hoteliere et fais mon memoire sur le marketing polysensoriel.
pourriez vous prendre contact avec moi pour echanger des info?
merci beaucoup
zoé et bravo pour le site, encore de l’insolite