April 6, 2006

J'ai déjeuné avec Thierry Breton !

Posted by

Webmaster

Bon je le concède, ce titre peut laisser penser qu’il s’agit là d’un déjeuner intime, un tête à tête où le Ministre de l’Economie prendrait de son temps en pleine tourmente du CPE pour me poser la question suivante : “Qu’est-ce que tu penses de tout çà Carlos ?”.

Je sais que je vais vous décevoir mais çà ne s’est pas passé comme çà… Il s’agissait en fait d’un déjeuner organisé par Croissance Plus où nous étions quelques entrepreneurs émérites honorés d’un déjeuner à Bercy.

Bon çà casse un peu le mythe mais il faut que je vous raconte quand même…

Technorati Tags: ,

Tout d’abord, je faisais mes premiers pas au sein de Croissance Plus et je ne pouvais pas rêver meilleur “bizutage”. J’avais décidé d’adhérer à Croissance Plus pensant que nous avions intérêt à partager notre aventure entrepreneuriale avec des dirigeants à la vision moderne et pilotant comme nous des entreprises à forte croissance. Sur ce point me voilà satisfait, la liste des présents est prestigieuse : Maxime AIACH (ACADOMIA), Charles BEIGBEDER (POWEO), Emmanuel CHAIN (ELEPHANT & Cie), Patrick CHENE (SPOREVER), Philippe DONCHE-GAY (c’est quand même le DG de CAP GEMINI…), Christophe PARCOT (YAHOO Europe), François DELAVILLARDIERE (BUSINESS INTERACTIF)… que du beau monde ! Côté ambiance, c’est un peu coincé. Un con me fait remarquer que je n’ai pas de cravate à quoi je lui réponds que le Président de Croissance Plus non plus… Bon c’est vrai, un déjeuner au Ministère c’est toujours consensuel mais çà ne m’a pas empêché de discuter avec plusieurs adhérents et même d’identifier un projet e-commerce ! Rendez-vous pris dans 15 jours…

Bon mais revenons-en à Thierry. D’abord, François ROUX DE BEZIEUX, Président de Croissance Plus a prononcé un discours où en gros il a invité le ministre à tenir bon et à faire plus. Là on pouvait lire dans les yeux de Thierry une espèce de “qu’est-ce que tu crois que je fous ?” Lui qui pensait passer un moment détendu, une sorte de récréation avec des chefs d’entreprises pro CPE, partisan de sa politique le voilà affublé d’un “peut mieux faire”. La réaction ne s’est pas fait attendre, par une pirouette habile, Thierry manifeste avec ironie sa déception. Lui pensait que nous étions venus lui dire MERCI pour tout le travail accompli, c’est d’ailleurs pour çà qu’il nous a invité… Habile façon d’énumérer alors le travail réalisé depuis son arrivée et son importance pour le monde entrepreneuriale. Du grand art…

Gonflé à bloc, le Ministre s’excuse par avance, il a des nouvelles un peu démodées à nous annoncer : l’économie française va mieux ! Depuis un an tous les indicateurs macroéconomiques se sont fortement améliorés :

– croissance 2,2% contre 1,3%,

– emploi 9,6% contre 10%,

– consommation 2,7% contre 2%,

– investissement 5,5% contre 1,7%,

– exportations 7,8% contre 2%,

– pouvoir d’achat 2,8% contre 1,8%,

– finances publiques 2,9% contre 3,7% rappelez-vous du pacte de stabilité à 3%…

Il est fort quand même ce Thierry. C’est vrai que son “radar” de l’économie française qu’il nous fait distribuer illico en jette et fait son effet. Oui mais voilà, Thierry est malheureux, il a fait une conférence de presse vendredi dernier où il a annoncé ces résultats mais personne ne veut les entendre pourtant il a même fait des sorties couleurs pour chaque journaliste… Oui mais voilà, le discours n’est pas audible, la presse a besoin de sensationnel et pas de bonnes nouvelles, là encore habile façon de dénoncer la manipulation actuelle des médias… Il va jusqu’à nous demander de faire fonctionner le bouche à oreille et de tenter de passer le message autour de nous, et çà marche, la preuve, c’est ce que je suis en train de faire…

Il est déjà 14h et Thierry parle toujours.

C’est quand qu’on lui pose nos questions ? et si tout çà c’était justement pour éviter les questions… Tout juste, Edith ENRION, directrice de Croissance Plus tente de donner la parole à l’assemblée mais Thierry esquive par une pirouette Chiraquienne : il propose de passer à chaque table et nous saluer un par un. Grandiose !

En synthèse :

– n’oubliez pas que je bosse pour vous et que vous devez m’aider !

– grâce à mon travail la France va mieux et donc vous allez mieux !

– on vous écoute certes mais vous êtes gentils on a du boulot !

– vous reprendrez bien un peu de fromage ?

– bon allez je vous laisse, ah, pour l’histoire “Comment créer Google en France ?”, je suis entièrement d’accord avec vous…

– merci Monsieur le Ministre.

Jean-Luc GRELLIER

Bon, tant pis, il n’y a plus qu’une seule solution pour lui poser des questions : l’enlèvement… à moins d’attendre qu’il ne soit plus ministre… mais quel intérêt alors ?
Merci quand même, et quand je vois les ténors aux côtés de .gr je suis méga impressionné : bravo ! Faut dire que le climat actuel, avec un medef qui ne suit même pas le gouvernement sur le CPE ne doit pas être propice à ce genre de rencontre…

Alexis Mons

Bon, en gros, il vous a payé la croûte et vous a servi sa com’ car en tant que leader d’opinion, les membres de Croissance Plus sont de bons relais pour passer le message, à moins que ce ne soit aussi pour essayer de remonter le moral des chefs d’entreprises ?

Sylvain

C’est pas mal pour ton démarrage au sein de Cr. + et puis tu me sembles de taille à y trouver ta place.
Concernant T. Breton, je dois dire que pour qqun qui vient du monde de l’entreprise, je suis déçu par son action. Il est bien vite rentré dans le moule politique et il a oublié que même si on pense avoir les meilleurs idées et les plus belles solutions, il faut toujour établir un dialogue (à double sens par def.) et confronter ses idées avec les personnes que l’on vise avant de statuer. Ton déjeuner à sens unique illustre bien cet état de fait et la belle manière dont Mr. Breton avait été briefé par ses conseillers, surement les mêmes qui ont soufflé à Mr. Villepin la période d’essai de 2 ans pour le CPE croyant passer en “douce” comme pour le CNE. Seulement la cible n’est pas la même et le calendrier d’annonce non plus.
Allez courage Carlos, l’avenir du pays se joue surement avec notre génération et surtout garde bien ta personnalité et tes idées pour ne pas te faire “formatter” par les codes et usages qui commandent notre pays et qui sont appellés tôt ou tard à voler en éclat … ça a déjà commencé du reste. Comme l’a écrit Jacques Marseille, la solution passera par la rupture.

William PERES

Tel que je te connais, il va bientot t’appeler…

Herve Kabla

C’est pas grave. Le radar de l’economie, c’est encore un truc du Thierry pour faire croire que tout va bien alors que tout fout le camp.
L’essentiel, c’est quand meme d’avoir reussi a indentifier un projet e-commerce pendant que Thierry faisait son speech.
Pour la cravate, passe voir William, il a de beaux modèles à vendre.

Daniel

Aura t’on droit à une version BD de l’entrevue ?
Il me semble reconnaitre la personne en photo sur ce post
http://www.2803.com/2006/04/09/bubblr-une-utilisation-ludique-de-flickr/