January 12, 2007

Convoitise autour des chiffres sans surprise de l'e-commerce français

Posted by

amo@emakina.fr

Amusante cette course à l’échalote pour annoncer que l’e-commerce français a fait +40% l’an dernier pour pointer à 12Md€.
Il n’y a en effet aucune surprise là dedans. +45% en 2004, +53%, l’an dernier, cela fait des années que cela dure, elle procède d’une mécanique que les chiffres de la FEVAD ont montré depuis longtemps et que j’avais expliqué il y a déjà deux ans. L’e-commerce est sur sa pente à +50% l’an, il n’y aucune raison que cela change pour les deux années qui viennent. Cela pourrait même s’accélérer, par effet de seuil et surtout par le développement d’une offre plus importante et sans doute aussi plus performante
Qu’est-ce que cette précipitation veut donc dire ? Il y a sans doute l’avantage à se prévaloir d’un chiffre flatteur en terme de croissance économique et aussi de consommation des ménages. On sait aussi que Renaud Dutreil a en charge le développement des TIC dans les PME et c’est peu dire qu’il y a du travail. Peut-être voudra-t’il secouer un peu un commerce traditionnel un peu déboussolé, voir dépassé par l’impact grandissant de la vente en ligne. Ça ne fait effectivement que commencer.
Rendez-vous le 25 janvier pour le détail des chiffres de la FEVAD. C’est dans le détail que j’espère trouver des chiffres moins prévisibles.

Capitaine Commerce

Ce n’est effectivement pas une grande surprise. Mais ce qui est amusant c’est qu’un phénomène à l’oeuvre depuis plus de 3 ans (il avait en fait déjà démarré avant l’éclatement de la bulle au début des années 2000) apparraisse comme un Saint Miracle au milieu d’une activité économique souvent morose en ce qui concerne la France.
De ma petite web agency, on voit apparaître des hordes frénétiques de e-commerçants autopromus (loin de moi l’idée de les dénigrer) nimbés d’un esprit très “Ruée vers l’or”.
C’est tant mieux pour l’instant, mais les déconvenues risquent d’être grandes pour nombreux d’entre eux d’ici deux ou trois ans, phase à partir de laquelle les choses vont redevenir plus sérieuses et où seuls ceux ayant acquis une bonne expérience du web et cumulé suffisament de moyens pour espérer pouvoir continuer à tirer des revenus substantiels de leur business.

S.decampou

Et en Chine la pub online a augmenté de 50%!!!
Incroyable non ?
http://www.journaldunet.com/breve/publicite/8279/la-publicite-en-ligne-en-hausse-de-50-en-chine-en-2006.shtml