February 28, 2007

Du déplacement des conversations

Posted by

amo@emakina.fr

Ça devait finir par arriver. Loïc Le Meur a donc fermé les commentaires sur son blog. Il s’en explique longuement, il le faut car évidemment c’est très symbolique, mais je veux bien comprendre ce qu’il dit, il ne faut pas sombrer dans l’angélisme avec les blogs, le temps du pragmatisme est venu depuis longtemps. Sans parler du parasitage habituel, son blog est devenu un vrai défouloir. C’est même un peu facile de faire du Le Meur bashing puisque la porte est ouverte. À l’usage, ça peut devenir fatigant. Loic a donc décidé qu’il ne monterait pas un pool de modérateurs. Indépendamment du coût et de la gestion que cela suppose, il ne s’agirait plus vraiment d’un blog personnel et ça n’a pas de sens. Pourtant, l’échange continue, mais pas de la même façon.


Comme il le suggère, on peut toujours lui répondre, mais il faut pour cela que son billet soit référencé dans Technorati ou autre outil de tracking des posts. Finalement, la conversation se déplace, elle n’est plus sur le billet, ce n’est même plus de la conversation, c’est de la correspondance. Loic écrit et d’autres gens publient des posts ailleurs. Je suppose qu’il va quand même commenter chez les autres, mais ça il ne le dit pas.
Evidemment, cela limite le jeu à ceux qui ont des blogs, d’une part, et puis les échanges ne sont plus cristallisés sur une page chez lui, il faut aller chercher ça sur des services dédiés. Ça évite effectivement d’avoir à gérer la modération et donc affaibli le risque juridique. Il me semble que le fonds du problème est là, car somme toute, s’il s’agit d’obliger la discussion à passer par des billets plutôt que par des commentaires, d’inviter les auteurs à assumer leurs propos d’abord chez eux avant qu’ils ne soient chez les autres, on est pleinement dans la philosophie du trackback. Malheureusement, cela fait un petit moment que leur usage s’est restreint et c’est bien dommage. On en arrive donc à oublier cet instrument tout bête qui fait que l’on décide de lier son propos à un autre et préférer que des tags fassent le boulot dans un endroit neutre. Ça ressemble à un virage.
Alors fermer les commentaires parce que c’est la pagaille et que ça ne veut plus rien dire, oui, maintenir les trackbacks afin de mettre en avant les correspondances que les autres vous proposent, il y a là une idée qui a toujours du sens de mon point de vue, mais j’ai un peu l’impression d’être en minorité…

Jean-Noel

Ou alors l’objectif premier de l’outil pour LeMeur, c’était acquérir de la notoriété et par là du pouvoir…
Maintenant que l’objectif est atteint, normal de casser l’outil qui l’a permis pour que personne ne puisse le réutiliser à ses dépens…
L’intéret des commentaires et trackbacks est de permettre de l’expression sociale dans tout ce qu’elle a d’intéressant mais aussi de pire, Filtrer, c’est faire croire que la vie est belle et qu’il n’y a sur terre que des gens intelligents…
moi je reve d’un blog avec une telle notoriété qui laisserait ça libre, comme une sorte de mesure de l’humanité… Est-ce qu’a terme les choses s’equilibrent ? C’est là que l’experimentation de ces echanges deviennent interessants, dans ce qu’ils ont d’extremes…
Si les blogs ne sont plus des champs d’experience, ils ne sont rien et on le sait bien tous, sinon on ferait autre chose…

Palpitt – Metablog

Lo

Alexis Mons

Un blog de notoriété où les commentaires sont ouverts et non modérés, c’est ce qui se passait sur le blog de Dominique Strauss-Khan, comme le relate PointBlog : http://www.pointblog.com/past/2007/03/05/presidentielle_2007_le_blog_de_dsk_est_devenu_un_forum_incontrole.htm
Si cela traduit la “mesure de l’humanité”, c’est pas folichon comme résultat, mais en ces temps pré-électoraux, est-ce bien étonnant ?
Soit dis en passant, le pilote est revenu dans l’avion et les commentaires sont maintenant à postériori. Comme quoi, il se passe des choses en ce domaine en ce moment !