Warning: file_get_contents(https://alt.emakina.com/api/v2/snippet/navbar2.json?audiencecode=CUST): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 207
February 8, 2008

LIFT Conference : Pierre Bellanger et les réseaux sociaux

Posted by

Webmaster

IMG_0483.JPGBien sur, il y a l’omniprésence des SkyBlogs de SkyRock , le deuxième site français en terme de page vues, le 17ème site au monde en terme de trafic, le premier “réseau social” (plateforme de blogs + profil) en langue française avec 12 millions de blogs, 20 millions de vidéos, 20 millions de visiteurs uniques par mois et 21 millions de comptes.
C’est le résultat d’un pari audacieux pris en 1995 : tout miser sur le Rap et la France multicolore et rendre compte de la vraie diversité avant que cela ne devienne à la mode. Faire ce pari à coûté très cher à SkyRock en son temps : acharnement de l’administration, dédain des médias contre la libre antenne et perte en cascade des budgets publicitaires. Puis il y eu Difool en 1997 et finalement Zidane avec 2 buts qui changèrent les regards sur le métissage. Aujourd’hui, Pierre Bellanger a déjà un recul de 5 ans sur les SkyBlogs et son ambition ne faiblit pas : il veut construire le premier réseau social (pour de vrai cette fois) des teenagers.


Pour donner corps à son projet de transformation, il parle de la “netamophose” encore nécessaire des SkyBlogs et du rôle central que sont amené à jouer les réseaux sociaux.
“Social networks are for mail what search is for the web”
En effet, pour Pierre Bellanger, il est certain que tous les futurs échanges prendrons appui sur les profils des membres, leur identité digitale. Pour que cela se réalise, plusieurs transformation sont à l’œuvre.
D’abord, la valeur et la dépendance qui se déplace massivement de la bande passante au code et échappe de plus en plus au broadcasters, amenés à être de plus en plus interchangeables.
Ensuite, le téléphone portable qui devient un véritable terminal internet de poche, non seulement toujours “on” mais aussi toujours sur soi, ce qui favorise une fusion espace-temps de l’identité numérique avec l’identité réelle.
Mais le terminal mobile a toujours un petit écran, c’est pourquoi Pierre Bellanger abandonne l’idée de conserver la page web comme nœud du réseau pour se concentrer sur l’instant-messaging comme point d’entrée du réseau social, le “Social messenger”. Il ne reste plus qu’a capturer où l’on est et ce que l’on fait de façon plus souple et plus automatique qu’aujourd’hui pour que les datas du réseau gagnent encore en valeur.
L’étape ultime ? Que les terminaux mobiles deviennent massivement des serveurs qui coopèrent dans un large réseaux P2P mobile pour redéfinir la notion de réseau social quand le logiciel du terminal fusionne avec le logiciel du parc.
Un discours pas très original du point de vue de la prospective mais intéressant d’un point de vue “industriel” de la part de quelqu’un qui a quand même commencé comme “pirate” des ondes alors qu’il était le fils du co-fondateur du Parisien Libéré.

Comments are closed.