Warning: file_get_contents(https://alt.emakina.com/api/v2/snippet/navbar2.json?audiencecode=CUST): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 207
June 24, 2008

Les blogs ne sont plus les conversations

Posted by

amo@emakina.fr

Ils ont été l’avant-garde du web 2, mais le fait est que depuis maintenant bientôt deux ans, les blogs forment un écosystème assez stable, en fait depuis que l’on a vu un plafonnement du nombre de billets. La conversation a quitté la blogosphère, titrait InternetActu il y a quelques mois, actant le fait que les discussions ont maintenant lieu dans pleins d’autres endroits, notamment Twitter et ses ersatz, mais aussi tous les réseaux sociaux, sans parler de ces bons vieux forums. Le fait est que s’ils sont toujours des conversations, selon la formule culte de Loïc Le Meur, ils sont de moins en moins en prise avec les conversations dans lesquelles ils s’inscrivent.
Finalement, à la grande époque des blogs, les choses étaient simples. Les blogs étaient vraiment des conversations et il était assez facile de tracer le débat. Aujourd’hui, tout est disséminé et le fil d’un commentaire d’un billet n’est plus révélateur du débat qu’il suscite, ni même les billets qui lui font écho. D’ailleurs, s’il manque quelque chose peut-être, c’est d’un moyen d’afficher le nuage de conversations qu’un billet suscite auprès de celui-ci. Passons.
Avec le temps, les blogs sont devenus un instrument de marketing web et un écosystème médiatique intermédiaire assez stable. Où sont les débats enflammés du journalisme citoyens ? derrière nous, tout simplement, puisque la participation fait partie des modèles de médias et leur interaction avec le réseau aussi. Les blogs se sont tout simplement intégrés dans l’environnement médiatique global, ils sont admis et certains sont même institutionnalisés. Ils sont aussi et encore cette sorte d’ascenseur permettant l’émergence de nouvelle voix hors circuits balisés.
Ça me fait donc doucement rigoler quand j’entends et lit encore ici où là des élucubrations sur les dangers et puissance des blogs, notamment chez certains politiques. J’ai envie de dire qu’il y en a qui arrivent vraiment après la guerre ! Le paradoxe, c’est presque d’en entendre certains qui, constatant que le petit monde des blogues s’assagit, se rassurent en pensant qu’ils sont plus tranquilles et moins exposés. Dormez bien, les conversations n’en sont que plus soutenues et plus vives à l’échelle du web social.

mikiane

Les blogs ne generent plus de conversation parcequ’ils ne sont pas encore assez liés aux nouveaux outils de conversation. Attendons les seesmic, twitter, google friend connect widgets. C’est en tout cas ce que je ferais dès que ce sera dispo. Car le blog a l’avantage de concentrer les fragements d’infos disséminés. Agregeons, agregeons….