Warning: file_get_contents(https://alt.emakina.com/api/v2/snippet/navbar2.json?audiencecode=CUST): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 207
September 6, 2009

Attention Marketing, le livre blanc

Posted by

Manuel Diaz
Attention Marketing

Attention Marketing

Depuis 12 ans, chez groupeReflect, nous servons chaque jour nos clients en stratégies, conseils, réalisations et promotions digitale. Depuis 12 ans, nous vivons de et pour notre passion : celle de voir l’Internet changer ce monde dans toutes les strates de notre société.  Générateur et amplificateur d’un bouche-à-oreille planétaire, l’Internet n’est plus un espace à part. Il est au centre de la vie réelle et il devient la première source d’information des consommateurs.

Des médias de masse à des masses de médias, le XXIème siècle connait ainsi un changement de paradigme où ce n’est pas l’activation du canal qui compte, mais celle du récepteur. Où les “funnels” sont devenus des mégaphones. La vraie performance des marques n’est plus le temps d’exposition, ni le nombre de pages vues, ni même le nombre de clics. Elle réside dans l’attention générée et recouvre tout ce qui pour l’écosystème et le consommateur participe de la notoriété, de l’interactivité, de l’engagement, de la co-innovation.

Conscients que ce nouvel univers bousculent des habitudes historiques soutenues par de non moins préhisoriques agences de publicité traditionnelle, nous avons choisi chez groupeReflect de partager notre point de vue à travers un livre blanc dédié à l’Attention Marketing, la juste valeur des marques. Notre volonté n’est autre que pédagogique, évangéliste, avec pour espérance de mieux accompagner les annonceurs dans leurs interrogations actuelles face à un marasme médiatique toujours plus complexe dans le pilotage de leur budget communication.

Si nous n’avions qu’un seul espoir par cette publication, c’est bien celle d’ouvrir un débat le plus largement possible, de voir d’autres s’emparer de ce discours et publier leur point de vue, bref, de générer de l’attention profitable à l’ensemble des acteurs qui participent à montrer que le marché du digital change définitivement les lignes de la communication et de la publicité pour les marques.

Si nous n’avions qu’une seule certitude, c’est que rien ne sera plus comme avant. Les mutations déjà installées et celles en cours changent de façon irréversible les tactiques de déploiement d’un message de marque et rendent une forme de pouvoir aux audiences qui peuvent désormais pondérer l’impact des budgets média en décriant une campagne ou, au contraire, en encensant un contenu qui n’a reçu aucun moyen d’exposition publicitaire.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir à lire le livre blanc de l’Attention Marketing que nous en avons eu à l’écrire. J’ai hâte de poursuivre avec vous la discussion sur le web (tag suggéré AttentionMarketing).

Arnaud Briand

Bonjour,

Félicitations pour ce livre blanc ! Sans doute avez-vous lu le livre blanc de Chris Brogan sur le même sujet, et le ROA http://www.changethis.com/44.04.TrustEconomy ?

Espérons que l’évangélisation permettra de créer des discussions en interne dans les entreprises pour évoluer vers davantage d’horizontalité !

Sylvain – Akostic.com

Bonjour !

Félicitations pour cet excellent travail ! Je pense qu\’il va générer pas mal de discussion sur le web ou en interne.

Une petite réflexion à chaud :
Attention marketing, marketing conversationnel, social media marketing, marketing communautaire, etc. : Toutes ces appellations ne nuisent-elles pas au discours d\’évangélisation ?

Avec quelques nuances, elles décrivent des pratiques similaires : l’appropriation des médias sociaux par les marques.

Qu\’en pensez-vous ?

Manuel Diaz

Nous avons justement essayé par la notion d’Attention de regrouper sous une seule terminologie. Dans mon esprit dans tous les cas nous parlons d’attention : qu’il s’agisse d’en donner, d’en vouloir, d’en prêter etc…
Après tu as raison, quand on parle avec les plus technophiles du sujet, dans la caisse à outil, il y a de nombreuses solutions, techniques, méthodes, possibles qui regorgent chacune de spécificités. Mais là pour le coup, nous sommes descendu dans les outils ce qui n’est pas le bon bout pour aborder le sujet je pense.

Sylvain – Akostic.com

Là dessus je suis d’accord, le point de départ d’une réflexion ne peut se focaliser sur les outils.

sohbet

thank you for the post