July 15, 2020

Pari tenu ! Emakina crée un site e-commerce en 14 jours pour le retailer Al Hokair

Posted by Romain Dehaudt, Head of Revenue & Operations

Le Moyen-Orient n’a pas été épargné par la crise. Comme dans la majorité des pays du monde, le confinement a été imposé en mars. Et comme partout ailleurs, le commerce physique a été fortement impacté avec une chute spectaculaire des ventes.

Le Groupe Al Hokair fait partie des acteurs économiques du retail qui ont le plus directement et durement été touchés, avec ses plus de 4 000 employés, 35 hôtels, et 5 centres commerciaux.

La problématique commune à de nombreux commerçants s’est alors posée : quand les centres commerciaux ferment, il n’y a plus d’autre choix que de s’orienter vers le digital et ce, dans les plus brefs délais. 

C’est à cet instant que le groupe nous a lancés un défi de taille : celui de créer de toutes pièces un centre commercial virtuel basé sur un site e-commerce pour les dizaines de marques de son portefeuille… en moins de 3 semaines (pour la fin du ramadan). 

Se tourner vers le digital pour maintenir son business. C’est évident, mais encore faut-il se lancer. 

Il n’est plus question de considérer les canaux de distribution digitaux comme accessoires, cela fait déjà un certain nombre d’années. Mais alors que la crise du Covid-19 a très fortement accéléré la transition numérique des commerçants, il se pourrait bien que le commerce “unifié”, “total” ou “omnicanal” devienne la norme même après le déconfinement.

Les usages émergents comme les drives, les click & collect, la livraison locale, les sites e-commerce performants et autres sont devenus des tendances fortes, placées comme seules alternatives au business “classique” pendant quelques mois. Pas étonnant donc, qu’entre mi-mars et mi-avril, Shopify ait constaté que 25% de ses clients ayant des magasins avaient déployé la brique omnicanale. En février, ils n’étaient que 2% à l’avoir fait. 

Se tourner vers le digital pour maintenir son business est devenu, l’espace d’un instant, absolument vital pour assurer sa survie. Demandez plutôt à Naf Naf, Alineo, Camaïeu, La Halle, Conforama et les autres

C’est pour toutes ces raisons que les fonctions omnicanales du commerce seront bientôt considérées comme des fonctions essentielles du retail, totalement intégrées à la notion même de commerce.

Il y aura un avant et un après Covid-19 dans le commerce

Confinés, l’adoption du e-commerce s’est accélérée. Avec la crise sanitaire et le déconfinement, les mesures imposées, les restrictions obligatoires… la complémentarité des canaux physiques et digitaux devient une priorité pour les commerçants.

La raison est simple : un consommateur préfère passer commande sur internet plutôt que de faire la queue pendant une heure devant un magasin.

Mais analysons ces phénomènes avec un angle plus large : le consommateur ne s’arrête pas sur les “détails” que sont les canaux physiques, digitaux ou phygitaux : il souhaite simplement que tout fonctionne et que son expérience soit la plus simple possible.

D’une certaine manière, tous les efforts des commerçants pour se digitaliser et unifier leurs services sont invisibles pour le client… Ce n’est pas différenciant mais basique. 

Lorsque Al Hokair, leader au Moyen-Orient dans les industries du divertissement, de l’hôtellerie et du retail a dû fermer ses boutiques pour la première fois de son histoire, le groupe nous a lancé le challenge de concevoir et de développer son centre commercial virtuel en moins de 3 semaines.

Nous avons bien sûr accepté ce défi.

Pas de friction du digital au physique, distribuer très vite de nombreuses marques via le web, s’adapter aux habitudes de consommation d’une clientèle bien spécifique… les challenges de la création de ce véritable centre commercial digital étaient nombreux.

La bonne nouvelle, c’est que nous avons su les relever en un temps record.

Fahfashion, un centre commercial virtuel créé en seulement 14 jours

Première étape : trouver la meilleure solution technologique.

On ne se lance pas tête baissée dans un tel projet. En tant qu’agence agnostique aux technologies, nous avons opéré un benchmark de toutes les solutions e-commerce du marché pour identifier la mieux adaptée à ce challenge.

Une seule s’est imposée comme idéale : Shopify, notamment pour ses avantages indéniables de time-to-market, principale enjeu sur ce projet. Nous vous en parlions dans un précédent article, cette solution canadienne devenue star internationale des boutiques en ligne allie simplicité et efficacité pour les entrepreneurs, les « fast growing businesses » et les commerçants en pleine transformation digitale. Le e-commerce devient beaucoup plus accessible avec ce type de solutions très intégrées.

Seconde étape : s’organiser.

La solution technologique est d’une importance capitale pour réaliser un projet de cette envergure, mais elle n’est rien sans une méthode rigoureuse, efficiente et surtout sur mesure. Pour tenir de tels délais, ne rien oublier et faire collaborer tous les métiers pendant le développement, nous avons alors créé notre propre méthodologie appelée Fast Delivery Checklist®.

S’articulant sous forme d’une grille de prérequis permettant la création d’un site e-commerce avec une forte contrainte de temps, cette méthode nous a permis de tenir notre pari.

Le résultat, vous le connaissez : nous avons relevé le défi de la création du mall virtuel dans les temps, et même en avance d’un jour ! Le site e-commerce a été conçu, développé et mis en ligne en à peine 14 jours de travail (avec les fameux jours fériés de mai au milieu), nous vous laissons le découvrir sur www.fahfashion.com. Al Hokair y distribue déjà 13 marques comme Okaïdi, La Vie en Rose, Springfield ou Mango et une trentaine d’autres marques devraient bien y disponibles.

Pourquoi ne pas y avoir intégré directement l’ensemble des marques de Al Hokair ? Simplement parce que l’idée était d’offrir en premier lieu une plateforme opérationnelle rapidement, puis de l’enrichir avec le temps. C’est le principe même d’un MVP (Produit Minimum Viable), particulièrement pertinent dans ce cas de figure.

Le pragmatisme comme principe fondateur d’un commerce plus résilient

C’est le pragmatisme qui permet de construire le commerce d’aujourd’hui, c’est également le pragmatisme qui rendra possible le commerce résilient de demain.

La transformation digitale des organisations a avancé rapidement et à marche forcée pendant la crise. Conscients que seul un modèle de digital commerce bien intégré permet de traverser les périodes incertaines, de nombreuses entreprises comme Al Hokair déploient des initiatives digitales pour compléter leur expérience physique. Pour Nicolas Borgis, Managing director Emakina.FR : “depuis plus de vingt ans, Emakina s’est toujours positionné comme le partenaire business de ses clients. Le projet Al Hokair ne déroge pas à cette règle et démontre, s’il le fallait encore, que nous savons comment aider les marques qui souhaitent relever les défis économiques imposés par notre époque. Au sortir d’une telle crise, les marques sont à la recherche d’un accompagnement pragmatique et d’interlocuteurs empathiques pour leur business. C’est la valeur d’Emakina qui se traduit par l’engagement et le dévouement de nos équipes,” Nicolas Borgis, Managing director Emakina.FR

Le projet Al Hokair vous a donné des idées ? Parlez-nous de vos enjeux business et relevons ensemble vos défis.